GROUPEMENT PAROISSIAL

de SAINT-BRICE-SOUS-FORET et PISCOP


2, rue Edith Wharton  

95350 Saint-Brice-sous-forêt

Accueil billets du clergé Evénements Vivre sa Foi Liens et médias Contacts

     (Nom/ Début /Fin /libellé /Référence )

Concile de Jérusalem  51 Pour maintenir les différentes Eglises des apôtres en communion entre elles, ils décidèrent de résoudre un point crucial de manière collégiale.   Ils s'agissait de savoir si les païens devenus chrétiens devaient être soumis aux obligations de la loi juive que continuaient à pratiquer les juifs passés au christianisme.  Une grande assemblée se réunit à Jérusalem pour régler définitivement la question en prenant une décision solennelle et libératrice. ("L'Esprit Saint et nous même avons décidé----" Ac 15, 28)  Cette assemblée est souvent appelée le "Concile de Jérusalem" CROIRE de Bernard SESBOÜE édition Droguet & Ardant, Paris 1999


Concile de Jérusalem  51 Paul était présent à ce concile, avec Tite,  où l'Eglise débattait de la liberté du païen converti face à la loi juive. Semainier Chrétien 2008-2009 EDMC


Concile d'Elvire (Espagne)  306 En 306, le concile d'Elvire prescrivait : "Un prêtre qui dort avec sa femme durant la nuit qui précède la messe, perdra son travail (Décret 43) La déclaration universelle des droits de l'homme et le catholicisme. Par Philippe de la Chapelle. Aux éditions Persée


Concile de Nicée  325 décidait : "Après une ordination, un prêtre ne peut plus se marier." La déclaration universelle des droits de l'homme et le catholicisme. Par Philippe de la Chapelle. Aux éditions Persée


Concile de Nicée I  325 dit concile des cinq Patriarcats, il condamne la gnose et l'Arianisme(doctrine d'Arius). Adoption du symbole de Nicée.  Adoption de la consubstantialité du Père et du Fils. Fixation de la date de Pâques.  Adoption de l'ordre des sièges patriarcaux Rome, Alexandrie, Antioche et Jérusalem. "Je vous salue Marie"  MAME EDIFA                                                           Wikipédia, l'encyclopédie libre.  


Concile de Nicée I  325 Le concile de Nicée en 325 fut le 1ier concile oeucuménique parce qu'il rassemblait les évêques de toute la terre CROIRE de Bernard SESBOÜE édition Droguet & Ardant, Paris 1999


Concile de Laodicée  364 Spécifiait l'interdiction pour les femmes d'être ordonnées . La déclaration universelle des droits de l'homme et le catholicisme. Par Philippe de la Chapelle. Aux éditions Persée


Concile de Constantinople I  381 (Eglises des deux conciles) Contre la négation de la divinité du Saint-Esprit et contre les Ariens.  Adoptions de la consubstantialité de l'Esprit-Saint avec le Père et le Fils, du Symbole de Nicée-Constantinople.  Attribue le 2ème rang au siège patriarcal de Constantinople, reléguant Alexandrie au troisème rang. Wikipédia, l'encyclopédie libre.   


Concile d'Ephèse I  431 (Eglises des trois conciles) Reconnaît à la Vierge Marie le titre de "Mère de Dieu". Décerne à la Vierge Marie le titre de "Sainte Marie, Mère de DIEU" et condamne Nestorius. Proclame l'Unité de Personne en Jésus-Christ. Adoption du Symbole d'Ephèse en 433. "Je vous salue Marie"  MAME EDIFA                       Wikipédia, l'encyclopédie libre.                                                     L'avorton de Dieu, une vie de St Paul par Alain DECAUX Tempus


Concile de Chalcédoine 451 451 Condamne la doctrine d'Eutychès selon lequel le Christ n'aurait qu'une seule nature, Divine, la nature humaine étant en quelque sorte absorbée par la nature divine, doctrine dite des Monophysites.  Au contraire, le concile affirme ses deux natures, divine et humaine en l'unique personne de Jésus-Christ. Adoptions du Symbole de Chalcédoine et de la Discipline des sacrements. "Je vous salue Marie"  MAME EDIFA                       Wikipédia, l'encyclopédie libre.  


Concile d'Orléans  511 Quelques mois avant sa mort, Clovis convoque et préside un concile, à Orléans. Trente deux évêques du royaume Franc, y compris de l'Aquitaine réçemment reprise aux wisigoths y participent. Le concile condamne l'Arianisme et pose les règles régissant les relations entre l'église et le roi, à l'avantage de ce dernier. Le Christ philosophe. Frédéric LENOIR. Plon.


Concile de Constantinople II  553 Condamne les œuvres suspectes du nestorianisme. "Je vous salue Marie"  MAME EDIFA                       Wikipédia, l'encyclopédie libre.  


Concile de Latrais  649   


Concile de Constantinople III  681 Condamne le monothéisme.  Les monothéistes, disciples de Sergius, évêque de Constantinople, modifiaient, en partie, l'erreur d'Eutychès : Ils enseignaient qu'il n'y a qu'une seule volonté de Jésus-Christ, la volonté divine qui absorbe et anéantit la volonté humaine.  


Concile in Trullo  692 Dit aussi synode de Constantinople ou concile Quinisexte : Il n'est qu'un complément, sur les seules questions de discipline, aux deux conciles précédents. Il n'a été reçu que par les Eglises chrétiennes d'Orient Le Christ philosophe. Frédéric LENOIR. Plon.


Concile de Nicée II  787 (Eglises des sept conciles) condamne l'iconoclasme.  Il autorise et précise le culte des images( pas de l'image en elle-même, mais de ce qu'elle entend représenter).  


Concile de Constantinople IV  870 Contre le schisme de Photius. Ce concile affirme que la tradition est règle de foi.  L'église orthodoxe ne le reconnaît pas.  


Concile de Charroux 989 989 La "trêve de Dieu" institué en 989 au concile de Charroux, interdit la violence à l'encontre des églises, des paysans et des personnes désarmées, sous peine d'excommunication. Nobles et Chevaliers, réputés pour leurs actes de cruauté gratuite à l'égard de la masse et même avec leurs pairs, obtempèrent avec zèle à cette injonction de l'église. Le nouvel idéal de l'honneur et de dévouement pour la protection des faibles et des femmes, se répand dans toutes les terres chrétiennes d'Europe. A l'adolescences, les jeunes nobles sont ainsi adoubés dans la chevalerie au cours d'une cérémonie religieuse de sacre précédée d'une nuit de prière et accompagné d'une messe de bénédiction des armes déposées sur l'autel, près de reliques de saints ou de Martyrs; encouragés à défendre la foi Chrétienne, nombreux sont ceux qui se rendent en Espagne pour se battre contre les Maures musulmans. Le Christ philosophe. Frédéric LENOIR. Plon.


Concile de Narbonne  1054 Initié par l'église, codifiée en 1054 par le concile de Narbonne, le "trêve de Dieu" contribue à pacifier enfin l'Europe chrétienne. Le Christ philosophe. Frédéric LENOIR. Plon.


Concile de Clermont-Ferrand  1095 En l'an 1095, au concile de Clermont-ferrand, le pape Urbain II prêche la croisade. Pour ranimer la chrétienté et libérer le tombeau du Christ. Il déclenche un séisme historique. Pendant deux siècles et demi, huit croisades se succèderont. La conquête de Jérusalem par les croisés et le Rapport de Raimondo d'Aguilérec concernant la prise de Jérusalem. Départ en 1096 à Bouillon en Belgique de la croisade 1 qui prendra tois ans pour repousser les turc musulmans et libérer le tombeau du Christ.  


Concile de Florence  1439 Le Concile de Florence confirme la liste des sept Sacrements fixée par le pape INNOCENT III en 1208. CROIRE de Bernard SESBOÜE édition Droguet & Ardant, Paris 1999


Concile de Latran  1517 Fin du concile du Latran par le pape Léon X. CROIRE de Bernard SESBOÜE édition Droguet & Ardant, Paris 1999


Concile de Trente  1547 Confirme la liste des sept sacrements fixée par le pape INNOCENT III en 1208.   Ce Concile enseigne particulièrement le "Septenaire". CROIRE de Bernard SESBOÜE édition Droguet & Ardant, Paris 1999


Concile de Trente  1563 Le concile de Trente au XVI siècle, en 1563, avait comme préoccupation  de préserver les biens de l'Eglise. Cette préoccupation deviendra de plus en plus pressante au cours des siècles suivants et sera un des arguments majeur pour imposer le célibat aux clercs lors du concile de Trente.En 1563 le concile de Trente décrète que le célibat est pour les clercs une règle canonique obligatoire. La déclaration universelle des droits de l'homme et le catholicisme. Par Philippe de la Chapelle. Aux éditions Persée


Concile de Trente 1545 1563 Le concile de Trente ne saura pas empêcher la division de l'Eglise d'occident. CROIRE de Bernard SESBOÜE édition Droguet & Ardant, Paris 1999


Concile Vatican II  1962 Concile Vatican II le 11 octobre 1962 sous Jean XXIII "Je vous salue Marie"  MAME EDIFA


Concile Vatican II  1962 Le concile Vatican II déclare que la personne humaine a droit à la liberté religieuse.  Cette liberté consiste en ce que tous les hommes doivent être exempts de toute contrainte de la part soit d'individus, soit de groupes sociaux et de quelques pouvoir humain que ce soit, de telle sorte qu'en matière religieuse nul ne soit forcé d'agir contre sa conscience ni empêché d'agir, dans de justes limites, selon sa conscience, en privé comme en public, seul ou en association avec d'autres." Le texte parle non seulement de la liberté de conscience intérieur, mais de la liberté extérieur et publique, puisqu'il appartient à toutes religion de rassembler ses fidèles pour le culte. Cette liberté est définie comme une double immunité : ne pas être contraint à agir contre sa conscience; ne pas être empêché d'agir extérieurement en conformité avec celle-ci.Le grande nouveauté du document est de ne plus revendiquer cette liberté seulement pour l'Eglise catholique et ses fidèles, mais de la revendiquer pour les autres au nom du droit de la personne humaine, qui vaut pour toutes les confessions chrétiennes et  toutes les religions.  CROIRE de Bernard SESBOÜE édition Droguet & Ardant, Paris 1999


Concile Vatican II  1962 Le tournant pris par Vatican II marque le choix d'un jugement sur les autres religions. Il ne fut pas seulement celui du dialogue oecuménique avec les autres confessions chrétienne. Il s'opéra aussi dans le domaine du rapport avec les autres religions. Ainsi l'Eglise entend elle respecter le rôle des religions dans leurs efforts pour répondre aux questions du sens de la vie, du bien et du mal, de la souffrance et du bonheur, de l'Avenir ultime de l'homme. (Voir la déclaration "Nostra aetate" CROIRE de Bernard SESBOÜE édition Droguet & Ardant, Paris 1999


Concile Vatican II  1962 Foi musulmane : A propos des musulmans, le texte de Vatican II se fait précis. Il énumère tous les points dans lesquels la foi chrétienne  et la foi musulmane convergent, en particulier les références à Abraham, à Jésus "vénéré comme un prophète" et à Marie. Mais il se garde d'évoquer le nom de Mahomet que le christianisme ne peut reconnaître comme prophète. CROIRE de Bernard SESBOÜE édition Droguet & Ardant, Paris 1999